Intégration, lien social et déviance

La participation concrète des individus à la vie collective peut être analysée selon deux axes principaux : celui qui définit leur rapport à l'emploi et à la protection sociale ; celui qui traduit l'ensemble de leurs échanges et de leurs relations sociales dans la famille et les diverses instances de la société civile ou politique. Or, on a assisté, au cours des deux dernières décennies, d'une part, à la fin d'une organisation économique qui garantit le plein emploi et, d'autre part, à la désinstitutionnalisation des relations familiales et, en conséquence, à l'affaiblissement des solidarités entre membres de la famille.

Dominique Schnapper, L'exclusion, l'état des savoirs, 1996.

 




Terminale / Première partie - Deuxième partie

Première / Socialisation et déviance

Seconde / Plan du chapitre sur la socialisation

Définitions sur la famille

 

AUTEURS

STATS

Images / Tableaux

 

DOSSIERS / TD

François de Singly :
Individualisme et lien social

Exercice sur les évolutions de la famille

La fête des mères

Etude sur la sociabilité. Insee

Louis Chauvel
A qui profite l'individualisme ?

 

 

Structure familiale des ménages 1968-1999

La création du PACS

Le cours de BRISES

Robert Castel
L'individualisme négatif

Situation matrimoniale des parents isolés

Le jeu de la confiance

Le football, facteur de cohesion sociale ?

Robert K. Merton
Les formes d'intégration

L'homolalie
A qui parle-t-on ? (1983)

Evolution des types de société

Marc Granovetter
La force des liens faibles

Identité, travail et famille

TD mesure de la délinquance

Dominique Méda
Contre la centralité du travail

Indicateurs d'exclusion

TD famille et délinquance

Howard Becker
Les formes de déviance

 Fond sonore : Allo Maman Bobo, Alain Souchon, 1977